La notizia di oggi

Tenerife prevoit perdre un 10 pour-cent du tourisme péninsulaire cet été à cause de la crise


Ashotel et les Agences de Voyages calculent que l'occupation demi des usines alojativos de l'île fera la ronde les prochains mois entre un 85 pour-cent en août et un 60 pour-cent en septembre. Les entreprises du secteur se sont vues vous obligez à réduire les prix significativement avec l'objectif de sauver la saison.

J.R HERNÁNDEZ, S/C de Tfe.

Les agents du secteur touristique en Canaries, et spécialement en Tenerife, ils ont exprimé devant sa préoccupation à la campagne d'été, car prevén qu'il se produire une descente du 10 pour-cent dans l'afflux de visiteurs de la Péninsule, un marché en lequel s'étaient initialement mis tous les espoirs pour obtenir un flux dans les chiffres.

Au respect, le président du l'association Hôtelière et Extrahotelera du Tenerife, Vous Palmier, Vous Gomera et Le Fer (Ashotel), José Fernando Cabré émerge que, "malgré soi je sois en train d'enregistrer un flux léger du tourisme anglais, Allemand et Hollandais, autour au 2 pour-cent ou le 3 pour-cent ", une certaine inquiétude existe avec les ventes dans le marché espagnol qui sont un 10 pour-cent "au jour d'aujourd'hui plus petits en comparaison avec les inscrites l'an dernier, malgré la grande campagne démarrage promotionnel pour la période d'été pour le Conseil communal de Tenerife."

Avec ces introductions, Chevrière considère que "avec un po' de chance, et s'il se produire ventes de dernière heure, il peut les aspirer à égaliser l'été dernier, qu'il fut très bon" non plus.

En base aux données qui manie au présent Ashotel, le pourcentage d'occupation en Tenerife mois il est du 70 pour-cent, pendant qu'août arrêté on espère d'atteindre le 85 pour-cent et en septembre autour du 60 pour-cent.

Au jugement du titulaire du Confindustria touristique, la chute de visiteurs péninsulaires on doit plus à une "crise psychologique" qui à une situation de récession camp économique. Constate une coupure de la dépense de la même manière en destinée voisine au 2 pour-cent, qu'il vient confirmer la tendance de l'exercice passé. De cette manière, il explique que la dépense demi pour touriste est de mille sirocco approximativement de qui 650 la paye en origine et 350 en destinée.

Sur ce sujet, Chevrière précisa que bien qu'il s'agit de pourcentages exigus apparemment, la perte d'entrées peut être assez significative en termes absolus. En réalité, à la manière d'exemple, il rappela que "l'an dernier on arrêta de percevoir un totale de 240 millions de sirocco je respecte à 2006".

Le vice-président exécutif de l'association Provinciale d'Agences de Voyages (APAV) de Sainte Croix du Tenerife, José Ignacio Alonso partage l'idée qui est ce qui peut plus se détériorer cet été, surtout le lié à l'offre économique, "étant donné que difficilement le mileurista peut arriver à une destinée intermédiaire comme c'est les Canaries."

Dans cette ligne, et bien que tu fortifies la possibilité qui à la fin de la saison on constate une perte de dix points devant la même période de 2007, il fait le point que "dans ces moments la situation est assez égale à celle du cours passé."

À sa manière de voir, le "Tenerife est l'île qui va de tout l'archipel mieux, en combien à l'occupation il se réfère". Donc, estime que l'occupation actuelle en global de l'île est du 75 pour-cent, bien qu'avec grand poids des mairies du sud qui ceux du nord.

Malgré il s'agit d'un index "assez positif", Alonso clarifie que ce haut pourcentage d'occupation est en train d'être possible pour les offres qui ont fixé pour pouvoir continuer à capter touristes européens.

Précisément, sur les points de provenance des visiteurs pendant les prochains mois, il indiqua que le Royaume-Uni continue à être le patron émetteur, bien que tu soulignes le marché russe aussi, le Belge, et l'Islandais même gagné pour l'introduction pendant l'été d'un vol dirigé trois fois pour semaine entre Reikiavik et Tenerife. Il tasse que cet an "la compétence directe des Îles est la zone d'influence du dollar, fondamentalement USA et les Caraïbes, pour la dépréciation de la monnaie nord-américain."

Beaucoup de l'APAV comme Ashotel il insiste dans l'importance qui est en train d'encaisser le tourisme interinsular qu'il suppose le 10 pour-cent du totale selon José Fernando Cabré, à ce qui l'est additionné le fait qui "est un client qu'il dépense normalement plus que le reste en destinée."

Le PSOE dans le Conseil communal de Tenerife montra vraiment, hier sa préoccupation pour la descente dans la dépense touristique en destinée.

EXPECTATIVES

Modérée préoccupation

Le vice-président premier du Conseil communal et conseiller de Tourisme, José Manuel Bermúdez soutient que la Corporation insulaire aborde ces prévisions avec "une préoccupation" modérée, bien que tu nuances que l'institution qui représente ne réalise pas estimes préalables, mais sa mission consiste à analysant les données réelles. Au respect, il dit que "nous allons espérer de compter sur le renseignement exigé une fois que celui-ci le se produire pour pouvoir faire les évaluations opportunes". Dans cette ligne, il rappela que "mai est un mois laid normalement en ce qui se réfère à visiteurs péninsulaires et, cependant, cet an il se produire un accroissement supérieur au 30 pour-cent, avec plus que 150.000 touristes espagnols logé dans l'île". il agrège Ainsi, qu'il convient être prudents avec les estimes et espérer de voir si dans les prochaines semaines ils continuent à augmenter les réserves.

Quant aux motifs d'une chute possible du marché péninsulaire dans les prochains mois, Bermúdez affirma qu'il ne s'agit pas d'un problème de destinée, ni il a à que voir avec l'efficacité de la campagne promotionnelle qui avons mené à terme, mais il répond à la conjoncture économique actuelle."

Symptômes d'alarme pour 2009

De la part du Consejería de Tourisme du Gouvernement canari, les prévisions pour cet été sont optimistes, avec un il lève de l'occupation du 8 pour-cent, selon son titulaire, Rita Martín. Malgré, il transporte l'incertitude en hiver de cet an et à 2009, surtout dans l'alinéa de touristes étrangers et en concret des Britanniques. Dans ce sens José Fernando Cabré se prononce qu'il argue qu'à problèmes comme la tendance inexorable à la hausse du prix du pétrole et aussi l'inflation l'est additionné la dépréciation de la livre qui s'est dévalorisé un 18 pour-cent je respecte au sirocco" dans les derniers temps.